Fleurs merveilleuses

Fleurs merveilleuses

Voici quelques unes des fleurs étonnantes que la nature nous offre (et que l’on peut essayer de cultiver chez soi…): mélange détonnant de couleurs, mouvement qui suit le son ou la lumière (voir ici), forme délicate et complexe, métamorphose sous la pluie… Certaines sont de vrais bijoux.

Pour démarrer, voici:

Fuchsia procumbens

Source: Tony Foster flickr.com/photos/fostert/5203205930

Appartenant à la famille des Œnothéracées, cette plante endémique à la Nouvelle-Zélande (zones côtières de l’Île Nord) est en voie de disparition à l’état sauvage. Mais elle se cultive très bien.

Sa fleur est un incroyable kaléidoscope de couleurs: jaune, vert, pourpre pour les sépales (pas de pétales), rouge et bleu (pour les étamines)…

pour suivre une fleur … bijou:

Hoya pubicalyx – Fleur de Porcelaine (ou de cire)

Originaire d’Asie, cette plante grimpante développe des vrilles qui s’attachent un peu partout.  Elle est facile à cultiver, plus difficile à trouver chez les horticulteurs: quand on la trouve, elle offre des fleurs extraordinaires, ciselées, en forme d’étoile et cireuses (d’ou l’un de ses noms communs « fleur de cire »): celles-ci sont regroupées en ombelle variant du rose, au rouge pourpre jusqu’au blanc.

 

Dans un autre registre, une autre fleur à forme surprenante:

Lithops ou «plante-cailloux »

Source: https://www.sunnyplants.com/wp-content/uploads/2016/12/lithops-salicola-2.jpg

Le lithops, une succulente qui pousse à l’état naturel en Afrique du Sud et en Namibie, est constituée d’une seule paire de feuilles, si charnues, qu’elle en ressemble à une pierre : vert pâle, gris, ocre, ces petits galets passent inaperçus: on les remarque, au moment de la floraison, quand ils se fissurent et qu’une fleur jaune ou blanche (semblable à une marguerite) surgit d’entre les « cailloux ».

Pour finir en beauté, voilà une une série d’orchidées inoubliables, aux formes plus surprenantes les une que les autres